Actus

22/08/2007

Thibault Noel: La Ferté-Bernard c’est Lourdes.....

posté à 04h54



Voici le témoignage de Thibault Noel suite au Triathlon de La Ferté Bernard de ce week-end. Je vous laisse prendre connaissance de ses impressions:
"Ah la douce période de l’été ! Toute l’année on attend que la belle saison revienne pour retrouver les joies du triple effort, nager dans une eau bleu turquoise, rouler sur une grande ligne droite de bitume refaite de l’année avec le soleil qui vous réchauffe le dos et pousser le fauteuil le nez au vent en souriant aux petits oiseaux qui passent !
J’ai donc retrouvé avec joie pour la deuxième année consécutive l’excellent circuit de la Ferté Bernard. Après une année bien remplies de projets personnels où les entraînements n’ont pas été ma préoccupation première je me présente avec comme seul objectif pour l’année de finir à La Baule au mois de Septembre en moins d’1h30 (mon précèdent chrono l’année dernière était de 1h32).
Avec un temps loin d’être au beau fixe (couvert avec de la pluie), on nous emmène en zodiaque faire un premier repérage du parcours natation, puis on nous dépose sur la ligne de départ (dans l’eau entre deux optimistes). Le départ est donné avec les féminines 10mn avant la vague des hommes. L’eau est à 18,5°C mais parait presque chaude vu que dehors il ne fait que 16°C. La natation se passe très bien. Mes entraînements en piscine du mois dernier paient, pour la première fois depuis que je suis amputé j’arrive à terminer 500m uniquement en crawl et je sors en 14min alors que je ne faisais ça qu’en 18-20min l’année dernière.
Le temps d’enlever ma combinaison, de mettre mon casque et je m’élance en vélo. Première surprise, mon compteur à vélo n’est pas bien en place et aucun temps ni vitesse ne s’affiche (j’ai même pas pensé à vérifier ça !), je vais devoir rouler sans indication de temps et j’ai horreur de ça. En plus je n’ai pas eu le temps de faire beaucoup de sortie en vélo cette année et je me demande comment je vais négocier les fameuses côtes du Tertre et du Taureau. Deuxième surprise en sortant du site, je croise une concurrente féminine après le premier virage, en pleure, entrain de se relancer en vélo. Elle a du chuter à cause de la route complètement détrempée et donc glissante. Je commence alors à angoisser et je prends toutes les précautions nécessaires pour ne pas risquer de tomber sur le parcours quitte à chaque rond-point et virage à ralentir un maximum, parfois trop. Ma jambe tient bien le coup, je passe le Tertre assez facilement. Le parcours se passe sans encombre. Je grimpe la côte du Taureau sur petit plateau, avant dernier pignon, je sens mon pouls qui s’accélère, j’adapte ma respiration, je sens que j’y laisse de l’énergie mais je sais que derrière il y a une bonne descente pour aider à récupérer. Cette côte sur une jambe elle est vraiment terrible!
Arrivé au parc à fauteuil, le temps d’un changement de gants je monte sur le fauteuil et c’est reparti pour 4 tours de pistes (toujours sous la pluie). J’ai l’impression d’aller un peu plus vite que l’année dernière bien que mon niveau en fauteuil reste très médiocre, je n’ai pas encore assez de puissance et encore moins de technique. Les conseils que me lancent Julien sur le bord de la piste sont donc les bienvenus !
Au final je fini l’épreuve à mon grand étonnement en 1h28. Mon petit objectif à moi est donc déjà atteint mais j’en ai vite retrouvé un autre pour la course de la Beaule !
Je me classe 3ème handisport sur 4. Jean-Pierre finit premier en 1h20 et Jérôme finit second en 1h23 ! Pour seulement sa deuxième participation à un Triathlon en individuel c’est énorme !

Mise à part la partie sportive, l’ambiance qui gravite autours d’une épreuve comme celle là est toujours aussi bonne.
J’ai eu surtout énormément de plaisir à retrouver mes amis Edith (qui courait l’après-midi) et sa famille, Julien et son amie, David et ses compères relayeurs (et basketteurs comme moi !) de Rouen, j’espère qu’on aura plus de temps pour discuter ensemble et s’éclater à la Baule !

Seule petite déception peut être de la journée, impossible pour ceux qui réalisent une transition vélo/fauteuil (Jérôme, l’équipe du relais de Rouen et moi) de connaître son temps en vélo et donc aussi en fauteuil, le seul point de comptage se trouvant je pense au niveau de la transition vélo/cap pour les valides (et comme mon compteur ne marchait pas…)
Cependant l’année dernière l’organisation m’avait laissé un très bon souvenir. Cette année l’accueil et la prise en charge des handisports dans les transitions a été encore plus parfaite ! Bravo à Gérard Guesné et toute son équipe ! Si vous débutez le triathlon en handisport et que vous ne connaissez pas bien les différentes épreuves sachez que si la Baule est la Mecque du triathlon handisport, la Ferté-Bernard c’est Lourdes !!! "

Cela fait toujours aussi plaisir de voir que chacun a ses propres motivations pour pratiquer le Triathlon qui ne sont d'ailleurs pas toujours compétitives mais orientées vers une recherche de satisfaction personnelle.

A presque un mois du Triathlon de La Baule le nombre d'équipes inscrites dépasse la barre des 20, il reste cependant encore quelques places alors n'hésitez pas à vous inscrire.

Julien


 


Autre news:
16/03/2009 : Dècès de Jean Michel...
09/07/2008 : Triathlon Handisport de La Baule
07/07/2008 : "Plaidoyer pour un vrai développement de la pratique handisport
09/01/2008 : Tous autour d'ELA....
04/01/2008 : Séjour Inoubliable au Kilimandjaro.
14/09/2007 : Premier Triathlon en Corrèze..
12/09/2007 : Stéphane Rouyer à Gérardmer...Réactions..
07/09/2007 : Photos Championnats du Monde.....
04/09/2007 : Stéphane Rouyer sera au départ de Gérardmer...
03/09/2007 : Titres Mondiaux pour les athlètes Français....


» Consulter les archives

RSS



     

Conseil Général de Loire Atlantique

Coopérative Les Salines de Guérande.

Crédit Mutuel La Baule Escoublac

Promocar Saint Nazaire.

Terre de Sel

Online Tri.com