Actus

16/03/2009

Dècès de Jean Michel...

posté à 07h57

C'est avec une très grande tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Jean Michel Schillé (Beauvais Triathlon)après une longue lutte contre la maladie.
Sa joie de vivre et sa simplicité restera à jamais dans toutes nos mémoires.

Pour l'avoir sollicié dès le début du projet de développement du Triathlon Handisport sur la Loire Atlantique, Jean Michel avait toujours su resté très accessible et humble malgré un palmarès très impressionnant.
L'épreuve Handisport du Triathlon de La Baule 2009, sur laquelle il aimait venir portera donc cette année son nom.

Toutes nos pensées vont en ce moment à sa famille.
Julien

 


09/07/2008

Triathlon Handisport de La Baule

posté à 05h36

Pour la deuxième année consécutive, les Comités Départementaux de Triathlon et Handisport de Loire Atlantique, s'associent pour la mise en place de deux Triathlon Handisport.

La première épreuve se déroulera le 14 septembre en plein cœur de Nantes au niveau de la piscine Léo Lagrange. Cette manifestation non compétitive s’adresse à tous les sportifs souhaitant découvrir de manière ludique et conviviale les plaisirs du Triathlon.

La seconde épreuve, désormais devenue un rendez-vous incontournable pour beaucoup de sportifs valides et Handisports, se déroulera les 20 et 21 septembre à La Baule.

Afin de pouvoir dès à présent vous inscrire pour l'épreuve de La Baule (nombre de place limité), vous trouverez dans la rubrique téléchargement le bulletin d'inscription ainsi que toutes les informations relatives à cette épreuve.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à me laisser un message ainsi que vos coordonnées.

Julien

 


07/07/2008

"Plaidoyer pour un vrai développement de la pratique handisport

posté à 05h28

Après unlong moment sans nouvelles de vie du site de la pratique handisport, voici que celui-ci revient sur la toile d'onlinetri par une longue réflexion de David Peiffer sur la situation du Triathlon Handisport en France.
Je vous laisse lire ces quelques lignes qui résument effectivement bien la situation en France
Dans un autre registre, l'épreuve Handisport approche rapidement, vous retrouverez les bulletins d'inscriptions en ligne dès demain.

"Nous ne serons que peu de handis à représenter la France à vancouver. Et il faut peut-être se poser la question de savoir pourquoi. Je voudrais donc attirer l’attention sur un point qui me semble fondammental et qui semble aujourd’hui avoir été un peu oublié de nos dirigeants : la question de la pratique handi ne doit pas se résumer seulement à nous proposer des courses accessibles (même si c’est une première étape indispensable), mais aussi à nous proposer un vrai challenge sportif avec des perspectives de résultats et de reconnaissance de ces résultats. Le handicap ne nous empêche pas d’être des compétiteurs dans l’âme, donc de chercher les meilleurs résultats possibles, de vouloir être reconnus pour cela.
Aujourd’hui ce n’est plus le cas. J’ai l’impression que le message de la FFTRI, c’est de nous dire : « merci d’être venu et vous avez vu, c’est super, on a fait en sorte que tout vous soit accesible ». C’est certe déjà bien, mais personnellement, cela ne me suffit pas. Quand je viens sur une course, si je fais un bon résultat, je veux la reconnaissance qui va avec. Suis-je prétentieux ? Je ne le pense pas. Chez les valides, les meilleurs viennent sur une course pour la gagne et personne ne le leur reproche. Alors pourquoi devrait-on le reprocher aux handis ? Sauf à penser que nous ne sommes pas des sportifs comme les autres, et là, il faut donc rappeler l’essentiel : NOUS SOMMES DES SPORTIFS COMME LES AUTRES ! ! !
Donc, sans reconnaissance de nos résultats, l’envie finira par disparaître chez les meilleurs. Cela commence déjà à être le cas, il suffit de regarder l’évolution du nombre de handis français aux championnats du monde depuis deux ans. Et de plus, cela ne donnera que peu envie à d’autres handis de se lancer, les éventuels tentés se retourneront plutôt vers des disciplines mieux reconnues.
A terme, il n’y aura toujours que peu de pratiquants et peu d’épreuves accessibles, les organisateurs qui auront eu le mérite de rendre leurs épreuves accessibles seront découragés, et après une ou deux éditions avec peu ou pas d’handis, il finiront par renoncer. Et si il n’y a pas plus d’épreuves accessibles, il n’y aura pas beaucoup plus de pratiquants. C’est un cercle vicieux.
Comment en sortir ? Pour répondre à cette question, je voudrais d’abord rappeler les deux situations que j’ai vécues depuis que je me suis lancé dans le triathlon.
Au départ, la politique pour le handisport de la FFTRI se résumait à l’accompagnement des meilleurs d’entre nous sur les compétitions internationales. Peu ou pas de préoccupation sur une pratique plus massive, sur l’accessibilité des épreuves, et si t’étais pas dans les meilleurs, tu n’existais pour ainsi dire pas. C’était une situation frustrante pour ceux qui ne bénéficiaient pas de cet accompagnement et je ne pense pas que cela pouvait porter le titre de politique de développement de la pratique handi. Et je vous dits cela alors même que j’ai profité de cette situation. Je pense donc être objectif.
En 2007, revirement de situation, on martèle bien fort aux meilleurx que finalement, ils ne valent pas les efforts que l’on faisait pour eux auparavant, qu’il n’y aura plus d’équipe de France handi et que désormais, tous les efforts porteront sur l’accessibilité des épreuves en France et sur le développement pour augmenter le nombre de pratiquants handis. C’est bien, voilà maintenant que l’on se préoccupe de cette première étape indispensable et incontournable. Oui, mais avec les limites que je décrivais un peu plus haut.
J’ai donc un peu l’impression que l’on est passé d’un extrême à l’autre. Alors comment en sortir ? Et bien cela me semble assez simple : que penseriez-vous d’un juste milieu ? Un juste milieu où l’on porterait ses efforts sur le développement de l’accessibilité et du nombre de pratiquants, tout en s’appuyant sur une mise en valeur des résultats des meilleurs pour « tenter » les handis de se lancer dans l’aventure.
Je crois que c’est comme cela que l’on fait pour les valides : on développe la pratique de masse (diminution des distances, augmentation du nombre des épreuves, pratique des jeunes, pratique des féminines). Mais on communique aussi largement sur les résultats des élites, sur les effectifs présents sur le grand prix, pour attirer du monde, pour pratiquer ou tout simplement pour regarder.
Je repose donc encore la question : pourquoi cela devrait-il être différent pour nous ? Je le martèle encore : NOUS SOMMES DES SPORTIFS COMME LES AUTRES. J’illustrerais cela en conclusion par l’évocation de mon cas. Pourquoi me suis-je lancé aussi à fond et pourquoi suis-je parvenu au niveau que j’ai aujourd’hui ? Parce que quand j’ai commencé, j’entendais des BENASSI, CAPRIN, SCHILLE, RODRIGUEZ ou encore ASTUGUE me parler de leur aventures internationales, que cela m’a fait rêver, que j’ai voulu me donner les moyens de les rejoindre et qu’au final, il y avait une reconnaissance de mes progrès et de mes résultats. Je profite donc de ce message pour rendre hommage à ces grands triathlètes handis, qui m’ont donné envie et souhaiter que l’on parvienne un jour à cette politique de développement équilibrée que je préconise.
Mon propos a été un petit peu long, j’espère que vous aurez tenu jusqu’à la fin. Mais la problématique est complexe et ne pouvait se résumer en deux lignes." (David Peiffer)

Julien

 


09/01/2008

Tous autour d'ELA....

posté à 12h30

L'association ELA sera à l'honneur samedi soir sur TF1 avec la présence de nombreuses personnalités réunis autour de la recherche contre les leucodystrophies et les maladies dela Myeline.

A noter que cette association compte parmis ces adhérents: Stéphane Rouyer (Triathlète), c'est notamment l'association ELA  qui a permis à Stéphane de pouvoir continuer à vivre pleinement sa passion du Triathlon. Grâce à une aide financière Stéphane a ainsi pu acheter un fauteuil d'athlétisme.

Alors mobilisons nous tous autour de la recherche.

Julien

 

 


04/01/2008

Séjour Inoubliable au Kilimandjaro.

posté à 10h49

Après de longs mois sans nouvelles sur le site  de  la  pratique  handisport  nous revoici  à  nouveau en  ligne.

Tout d'abord petit bilan de cette année 2007 au niveau sportif qui a vu une nette augmentation du nombre de participants sur les Triathlons et ce dans toute la France, Nord, Sud .... Notre discipline au niveau handisport commence enfin à se développer  en partie grâce aux courses en relais proposées de plus en plus par les organisateurs.

Pour résumer au mieux cette saison 2007, voici quelques temps forts qui m'ont marqués:

-Création du premier club deTriathlon Handisport "Handisport Triathlon Nantes Pays de la Loire", club 100% réservé à la pratique du Tri et uniquement réservé aux sportifs Handi. Pour sa première année de création, 3 sportifs avaient choisis de vivre pleinement l'aventure Triathlon,  cette nouvelle saison 2008 s'annonce très bien avec  l'adhésion  de  2  licenciés  supplémentaires.

-Mise en place du 1er Trophée  de Triathlon Handisport par les  Comités Départementaux Triathlon  et Handisport ainsi  que le Conseil Général de Loire Atlantique. Ce challenge composé de 2 étapes a vu son apothéose lors du Triathlon de La Baule les 22 et 23 septembre 2007. Sur ces 2 jours de folis ce sont près de 100 sportifs handisports qui se sont élancés sur 3 épreuves( Relais,Découverte et Courte Distance). Les nombreux spectateurs présents ont pu voir évoluer de nombreux sportifs de Haut Niveau Handisport mais également de nombreux sportifs venus découvrir cette ambiance si particulière du Triathlon. A noter que pour la première année, 2 équipes Nationales Belges (Cyclisme et Natation) avaient fait le déplacement.

L'évolution de notre discipline semble donc sur la bonne  voie..

-Enfin, dernier moment fort en émotion avec le sacre d'Edith Dassé au niveau National et Mondial. Félicitation à elle pour sa motivation et sa simplicité.

Enfin, comme mentionné dans le titre, il est important souligner la participation de Jean Michel Schillé à une formidable aventure en Tanzanie:  Au delà des limites Kilimandjaro. Cette aventure sera par ailleurs diffusée sur TF1 dans les mois prochains. (Vous pouvez d'hors et déjà consulter la rubrique documents pour plus de renseignements).

Sur ce bonne saison sportive et bonne année 2008 à tous.....

Julien

PS: Désolé pour ceux qui m'avaient lancés des messages,je vais tâcher d'y répondre.

Si vous avez des news à faire passer au niveau Handisport, n'hésitez pas à les envoyer.

 

 




» Consulter les archives

RSS



     

Conseil Général de Loire Atlantique

Coopérative Les Salines de Guérande.

Crédit Mutuel La Baule Escoublac

Promocar Saint Nazaire.

Terre de Sel

Online Tri.com